2 octobre 2018

Comment un budget de soustraction peut-il vous aider ?

Comment un budget de soustraction peut-il vous aider ?

Les conseillers en finances personnelles suggèrent souvent le budget de soustraction comme l’une des nombreuses stratégies à utiliser. L’une des plus simples, vous trouverez intéressant de la comprendre, surtout si les autres plans budgétaires n’ont pas fonctionné pour vous.

Comment fonctionne un budget de soustraction ?

  • Additionnez toutes vos factures du mois et soustrayez leur total de votre revenu mensuel.
  • Décidez combien vous voulez épargner pendant le mois et soustrayez ce montant du nouveau total.
  • Une fois les factures et l’épargne retirées de votre revenu mensuel, vous pourrez utiliser ce qui reste pour les nécessités et les divertissements du mois. 

Une stratégie trop simpliste !

Vous trouvez ce budget de soustraction trop simple ! Vous avez raison, mais il accomplit quand même tout ce qu’on attend d’un budget. 

  • Il s’assure du paiement de toutes vos factures.
  • Il s’assure aussi que vous épargnez chaque mois.
  • Il vous indique exactement combien vous pouvez dépenser après le paiement de toutes vos factures.

Combien devrais-je essayer d’économiser ?

Cela dépend du montant qui reste après le paiement de vos factures. Au lieu de donner une somme en dollars, pourquoi ne pas considérer un pourcentage ? Par exemple, vous pourriez vouloir économiser 50 % de votre revenu restant. Si, après le paiement des factures, vous possédez toujours un 400 $, vous utiliserez 200 $ pour l’épargne et 200 $ pour les dépenses. Trouvez surtout un pourcentage qui vous convient ! Si 50 % semblent beaucoup, pourquoi ne pas essayer 25 % ? Dans notre exemple, ça demeurerait toujours un montant important (100 $ sur 400 $ par mois).
La stabilité dans votre façon d’économiser, voilà ce qui importe. Vous estimerez qu’épargner 100 $ par mois vaut mieux qu’économiser 300 $ un mois, et 0 $ pour les six prochains mois.

Existe-t-il d’autres plans budgétaires ?

Oui, vous pouvez choisir une planification différente si vous le souhaitez, ou vous déciderez peut-être de combiner la méthode de soustraction avec une autre stratégie budgétaire.

Budgétisation de trésorerie : la « méthode de l’enveloppe ».

Vous vous servez d’une pile d’enveloppes et vous destinez chacune d’elles à une catégorie différente de dépenses. Vous déposez l’argent que vous pouvez dépenser pour le mois dans l’enveloppe et ce montant doit suffire pour les 30 ou 31 jours du mois. Avec cette stratégie, vous voyez physiquement ce qui reste à dépenser dans chaque catégorie.

Budgétisation proportionnelle : la « méthode du pourcentage ».

Plutôt que de déterminer un montant en dollars, vous attribuez le pourcentage au revenu que vous dépenserez dans chaque catégorie. Cela fonctionne bien pour les personnes qui gagnent un revenu différent mois après mois.

Budgétisation automatisée.

Ce genre de budget vous permet de payer automatiquement la majorité de vos factures. Cela veut dire que vous configurerez des paiements préautorisés dans votre compte bancaire ou sur votre carte de crédit. Vous demanderez aussi que l’on transfère automatiquement de l’argent dans votre compte-épargne. Évidemment, vous aurez toujours besoin de comptant ou d’une carte de débit pour couvrir la nourriture et l’essence, mais le reste s’administrera de lui-même.

Partager sur FacebookPartager sur Twitter

Un prêt rapide, directement dans votre compte et sans enquête de crédit?

Demande de prêt en ligne

Déjà client?

Renouveler un prêt